Blogue

La vérité à propos des compétences essentielles : ce que vous ignorez peut vous nuire

le 15 Décembre 2011 - Balises : Employeurs, Formation

Istock 000000119824xsmallCe blogue vous est présenté par le Bureau de l’alphabétisation et des compétences essentielles. Le Bureau s’efforce d’aider les Canadiens à acquérir les compétences nécessaires pour s’adapter au changement en milieu de travail et favoriser leurs chances de réussite.

Ne sous-estimez pas l'importance et l'applicabilité des compétences essentielles en lien avec votre entreprise. Munissez-vous des faits et des connaissances nécessaires à la réussite.

Mythe : Les entreprises qui embauchent des diplômés ou des personnes qui ont une équivalence de 12e année n’auront pas à s’inquiéter de la formation au travail.

Réalité : Les diplômés d’écoles secondaires, de collèges et d’universités n’ont pas toujours les compétences essentielles et les compétences de gestion qui sont les plus recherchées par les entreprises. De plus, les compétences acquises en classe s’affaiblissent lorsqu’elles ne sont pas sollicitées au travail. Les entreprises doivent voir l’apprentissage comme un processus permanent. L’apprentissage au travail contribue au maintien et au renforcement des compétences essentielles longtemps après la fin des études. (Source : L’insuffisance des compétences au Canada, Conseil canadien sur l’apprentissage, 2006)

Mythe : Les propriétaires d’entreprise n’ont pas à se soucier des compétences essentielles si leurs employés effectuent leur travail correctement.

Réalité : 5,9 millions de Canadiens sur le marché du travail n’ont pas les compétences essentielles pour réussir dans une économie du savoir. Des recherches ont démontré que les entreprises qui investissent dans les compétences essentielles sont mieux outillées pour répondre aux exigences de l’économie d’aujourd’hui, qui est en constante évolution. (Source : Enquête internationale sur l’alphabétisation et les compétences des adultes, 2003)

Mythe : La formation en compétences essentielles ne peut pas être mesurée, et il est peu probable qu’elle contribue à des avantages probants pour une entreprise.

Réalité : Les entreprises qui ont intégré les compétences essentielles à leur formation ont constaté une augmentation de la productivité, une amélioration de la santé et de la sécurité en milieu de travail, une réduction des défauts de produits, du taux d’erreur et du gaspillage ainsi qu’une amélioration de l’engagement et de la loyauté des employés. En fait, 79 % des personnes consultées dans une étude du Conference Board du Canada ont indiqué que l’augmentation de la productivité était liée à un programme de formation en compétences essentielles au travail. (Source : The Economic Benefits of Improving Literacy Skills in the Workplace, Conference Board du Canada, 2007)(disponible en anglais seulement)

Mythe : Vous avez des compétences essentielles ou vous ne les avez pas.

Réalité : On fait appel à des compétences essentielles dans presque tous les emplois et à différents niveaux de complexité. Elles donnent une base pour l’apprentissage de toute autre compétence et permettent aux gens d’évoluer dans leur emploi ainsi que de s’adapter au changement en milieu de travail.

Pour en savoir plus sur les compétences essentielles et pour obtenir des guides, des listes de vérification et des documents de travail utiles, consultez le site Web du Bureau de l’alphabétisation et des compétences essentielles.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires pour cette entrée.

Les commentaires sont fermés.